0%
Attention : l’exécution de JavaScript est désactivée dans votre navigateur ou sur ce site. Vous risquez de ne pas pouvoir répondre à toutes les questions. Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.

Le vécu des traitements fécondation in vitro

Bonjour,

Ce projet de recherche de Master 1 de psychologie a pour objectif d’étudier le vécu des traitements fécondation in vitro.

Pour cette raison nous souhaitons mener une recherche sous la direction de Natalène Séjourné, enseignant-chercheur à l’Université Toulouse-II Jean Jaurès.

Engagement du participant : L'étude va consister à participer à un questionnaire en ligne, d’environ 15 minutes.

Liberté du sujet : Le participant peut retirer à tout moment son consentement et arrêter ainsi l’étude sans donner une quelconque justification et sans risquer aucune responsabilité ni conséquence. 

Vos droits : Vous avez la possibilité d'obtenir des informations supplémentaires concernant cette étude auprès de l'investigateur principal.

Bénéfices, risques ou inconvénients possibles liés à votre participation :

L’étude ne comporte pas de bénéfices, ni de risques particuliers. Vous pouvez arrêter votre participation à tout moment si vous le souhaitez jusqu'à ce que vous validiez l'ensemble de vos réponses. Sachez que vous pouvez également faire appel au chercheur principal (sejourne@univ-tlse2.fr).

Garantie de confidentialité des informations : Toutes les informations recueillies seront conservées de façon anonyme et confidentielle. Votre anonymat sera protégé dans tous les cas. La transmission des informations pour la publication scientifique concernera uniquement les résultats globaux et sera, elle aussi, anonyme.

Déontologie et éthique : L’étude respecte le Titre III du Code de Déontologie des Psychologues concernant la recherche en psychologie.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des remarques.

Joséphine Klinkenberg (klinkenbergj@yahoo.fr)

J’accepte volontairement de participer à cette étude et je prends connaissance que ma participation n’est pas obligatoire et que je peux stopper cette dernière à tout moment sans avoir à me justifier ni encourir aucune responsabilité. Les données de cette étude seront utilisées uniquement à des fins scientifiques.